Un petit village sorcier, quelque part en Angleterre.

Aller en bas

Un petit village sorcier, quelque part en Angleterre.

Message par Invité le Ven 22 Déc - 20:13

Un petit village sorcier ordinaire comme il en existe plein d'autre en Angleterre. Un peu paumé. Et calme, surtout. Le froid aidant, peu de personnes sont présentes dans les rues. Les familles ont préféré rester chez elles, et les cheminées fonctionnent avec entrain, déversant leurs panaches de fumées en direction d'un ciel grisâtre.

Cependant, une personne se promène tranquillement. Et d'après son accoutrement, il ne s'agit pas d'un des habitants du village. La silhouette est mince, et de taille moyenne. A première vue, il s'agit d'un homme entièrement vêtu de noir. Mais il est difficile d'être certain, car son visage est caché par un étrange masque dont les couleurs semblent changer selon l'angle de vue. Comment voit-il ? Mystère. Toujours est-il qu'il semble parfaitement voir où il se dirige.

Un petit garçon déboule soudainement d'une rue adjacente et se stoppe net devant l'inconnu. L'enfant lève la tête et fixe le masque de son regard, fasciné. La silhouette ne fait pas attention à lui et continue son chemin tandis que le petit se retrouve propulsé en arrière par une force invisible. Terrifié, il ne pense même pas à se relever et à s'enfuir. Heureusement pour lui, son agresseur se contente de continuer sa marche en direction de la place du village. Le garçonnet, lui, reste ainsi. Assis à même le sol. Jusqu'à ce que des hurlements de terreurs se mettent à transpercer ses oreilles. Alors il se redresse tant bien que mal et s'enfuit dans la direction opposée en courant à perdre haleine.


Quelques temps plus tard...



L'inconnu regarde autour de lui et contemple son œuvre. Tout autour de lui, des corps sans vie s'entassent. Certains intacts, d'autres cruellement déchiquetés. Pas un seul citoyen n'avait échappé à cette purge entièrement gratuite. Pas un seul excepté un petit garçon qui rentrerait chez lui bien plus tard pour trouver ses parents dans un piteux état. Mais ceci est une autre histoire...

Levant la tête, le meurtrier aperçoit le maire de la ville, empalé sur la lance d'une statue représentant un fier cavalier. Voilà ce qui arrive quand on veut jouer au héros... Nul émotion n'est visible à cause de son masque. Mais sa réaction ne trompe pas. L'homme, ou la chose, rit aux éclats. Un rire profond, rauque, qui résonnera dans les airs encore quelques instants après qu'il ait disparu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum